AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nos Koupains ~ ♥ :
Bonjour à tous!
Notre fo' est en reconstruction, et vous devriez bientôt constatez des changements!
N'oubliez pas d'aller vous faire RECENSER sur ce message

Pour plus de clarté et de simplicité,le forum possède maintenant une section Absences et Départs.
N'oubliez de nous signalez ce genre d'événements ici!

Coucou à tous les chats de la forêt!
Le nouveau contexte vient d'être mit en place!
Viens y jeter un coup d’œil, ici!


Des concours? Un livre d'Or? Je vais voir pour me renseigner.

Partagez | 
 

 Qu'advient-il de nous... Lorsque l'on pert la mémoire? "By Natsu & Blédina"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

◊ Chat Nouveau ◊
Messages : 27
Date d'inscription : 04/01/2013
Origines : Le Clan du Vent
Nombre de lunes : 19 lunes (la classe hein ?)

Mon chat est
Description Physique & Morale du chat.:
Compagnon/Compagne: //

MessageSujet: Qu'advient-il de nous... Lorsque l'on pert la mémoire? "By Natsu & Blédina"   Jeu 8 Aoû - 18:45

 
 
Power Ball et Epis de Blé sont heureuse de vous présenter leur tout premier "RP défi" à la ferme !! N'hésitez surtout pas à nous faire des commentaires par MP seulement, Merci beaucoup et bonne lecture !
 
Défi:
Ecrire le RP à la 2nd personne du singulier, Amuser les lecteurs, Ainsi qu'être original !
 
Merci de nous lire, ça nous fait très plaisir !
 
Natsu & Blédina


Dernière édition par Epis de Blé le Lun 12 Aoû - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◊ Chat Nouveau ◊
Messages : 27
Date d'inscription : 04/01/2013
Origines : Le Clan du Vent
Nombre de lunes : 19 lunes (la classe hein ?)

Mon chat est
Description Physique & Morale du chat.:
Compagnon/Compagne: //

MessageSujet: Re: Qu'advient-il de nous... Lorsque l'on pert la mémoire? "By Natsu & Blédina"   Jeu 8 Aoû - 18:57

La chute à été rude... Mais d'où es-tu tomber ? Et quel est ton nom ? Horreur ! Tu ne t'en souviens plus ? Et tu débouche l'air de rien, dans une magnifique ferme avec à t'es côtés un autre chat... Un... UN AUTRE CHAT ?! Parfaitement ! Et lui aussi à l'ai tout bonnement inconscient... Ah ! Il se réveille !
 
 
L'autre chat : « Hmm... Où suis-je... ? …. Aaaaah !!! Mais qui es-tu ? »
 
 
Hum... Comment vas-tu lui dire que tu ne sais même pas qui tu es ?
 
 
« Je ne sais même pas qui je suis... »
 
 
Oui, tu peux faire simple aussi... Tien ? Il te regarde et te considère un moment... Tu l’observe à ton tour et tu remarque que ce chat semble tout droit sortie d'un cimetière ! Son pelage blanc immaculé et tout ébouriffé te fait trembler... Un fantôme ? Il à une allure plutôt décharné pour le jeune âge que tu lui donnerais... Combien ? 12, peut être 13 lunes ? Tu ne dois pas être très loin du compte... Mais d'un seule coup, tu t'affoles ! Tu fait un bon de un mètre cinquante en arrière et t’écris :
 
 
« Je me souviens de mon âge !! Non d'une souris, je suis vieille !! »
 
 
Euh... Selon toi.
 
 
L'autre chat : « Ah oui ? Combien? »
 
 
« 19 lunes ! »
 
 
Ton interlocuteur semble entrain d'agoniser de rire... En même temps, tu devrais le comprendre, 19 lunes, ce n'est pas très vieux !
 
 
L'autre chat : « Moi j'en ai 14 ! »
 
 
« Mais... Alors tu n'as pas perdue la mémoire, comme moi ?»
 
 
L'autre chat : « Je me souviens juste de quelques bribes, c'est tout... »
 
 
Il en a de la chance ! Et dire que toi tu n'as que ton âge... Et une bosse ! Qui te fait douloureusement penser à un vague souvenir de chute par ailleurs... C'est étrange comme tu peux te sentir seule parfois... Tu ne connais même pas ton propre nom, si tu as de la famille quelque part tu l'ignores, et tu n'as pour tout identité qu'un simple nombre qui te paraît vieux. Tu sais aussi que tu es une fille... Pas la peine de demander comment tu le sais, tu le sais c'est tout... Et cette situation semble un peu t'agacer... Un peu beaucoup puisque tu tourne en rond en grognant. Mais que peux-tu y faire ? De toute façon, tu ne compte pas quitter cet endroit tant que toute ta mémoire ne te sera pas revenue... Mais... y es-tu seulement le bienvenue... ?
 
 
« C'est chez toi ici ? »
 
 
L'autre chat : « Ben... J'ai le souvenir d'avoir traîner souvent dans le coin, mais je ne crois pas qu'il m'ait appartenu à un moment... Pourquoi ? Tu ne vis pas là toi ? »
 
 
« Je n'en sait rien... Je pense que je vais rester jusqu'à ce que je me rappelle de quelques trucs... Pas toi ? »
 
 
L'autre chat : « Je pense faire de même... Je voudrais bien savoir où est-ce que je me suis cogné parce que cette bosse me fait un mal de chien !  Tu veux bien qu'on ce tienne compagnie un moment ? »
 
 
Tu hésites un instant... Tu es un peu méfiante mais tu tic quand il prononce le mot "bosse"... Il se serait tomber lui aussi ? Intéressant... Et puis au fond tu te dis que ce sera l'occasion de faire connaissance... !
 
 
« D'accord, ça marche.... »
 
 
Et c'est ainsi que vous commenciez à apprendre à vous connaître. Enfin, du moins, avec se que vous pouviez vous rappeler ! Et pour toi, ce n'est que de ton âge... Pour l'instant !


Dernière édition par Epis de Blé le Lun 12 Aoû - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◊ Chat Connu ◊
Messages : 175
Date d'inscription : 24/11/2012
Origines : Ici et là...
Nombre de lunes : Crazy...♥

Mon chat est
Description Physique & Morale du chat.:
Compagnon/Compagne: Célibataire

MessageSujet: Re: Qu'advient-il de nous... Lorsque l'on pert la mémoire? "By Natsu & Blédina"   Jeu 8 Aoû - 22:13

Power Ball… Power Ball… Dans quoi est tu encore tombé ? Tu as le don pour te fourrer dans des situations pas possible, tu le sais ça ! J’espère que cette fois ci tu pourras t’en sortir sans encombre ! Enfin…
 
Aujourd’hui tu avais décidé de te rendre à la Ferme afin de chasser quelque souris et pouvoir dormir au sec. Car oui, il avait sentit la pluie. L’ai fort notre Power hein. Bref. Tu gambadais de si, de là, parfois tu tombais, tu crachais sur une pauvre pierre qui n’avait pourtant pas voulue te faire tombé. D’un coup de patte rageur tu l’envoyas voler vers d’autre cieux. Pourquoi tant de violence dit moi ? Fontaine des Nymphes t’avais pourtant laissé tranquille toute une semaine, il n’étais revenu qu’hier pour te dire qu’il partait en vacances avec une jolie petite minette qui venais juste de rejoindre la Forêt Sombre. Car oui, même les chats, aussi mort soit-il parte en vacances. D’ailleurs la phrase qu’il t’avait dit avant de partir était resté gravé dans ta mémoire.

«  C’est un bombe celle là ! J’vais pas la laissé partir avant de lui avoir montrer le paradis ! »

Répugnant. Et oui dans le monde des chats aussi y a les petits cons pervers qu’on aime tant. Heureusement toi, tu n’étais pas comme ça. C’est peut aussi parce qu’à pars ta mère et cette chatonne du Clan de la Rivière tu n’as jamais vraiment connue de femelle chat. Tu n’as jamais connu le manque.

Mais ne nous égarons pas. Voyons Blédina c’est ta faute tout ça ! Je pense à mon bébé d’amour en écrivant ça !

Devant toi se dressai à présent la ferme. La grande niche pour chien que l’on appelait couramment « Maison » dans le jargon humanoïde euh humain pardon. La queue bien haute, tu trottinas gaîment jusqu’à la bâtisse, un sourire béat aux lèvres. Est-ce que les maladies du cerveau existent pour les chats ? Parce que parfois, notre Power semble vraiment retarder de plusieurs lunes… Mais bon passons.
Tu te faufilas à l’intérieur et commença ta quête lorsqu’un bruit se fit entendre derrière toi. Tu te retournas aussi vif que l’éclair et puissant comme la foudre, tu bondis sur le tas de foin qui remua dans tout les sens.

-          CATSHAW ! crias-tu

Mais malheurs ! Tu tombas dans le vide. Tu n’avais pas réussis à retrouver le sol et une chose non identifier t’enlaçait en hurlant à se casser les cordes vocales. La chute fut tellement longue que tu pus voir que la chose était enfaite un chat. Femelle vu son odeur fruité. Elle te serrait dans ces pattes comme si sa vie en dépendait. Enfin maintenant que tu le dit, sa vie était en jeu dans cette chute…
Et puis boum par terre. Par chance, toi, tu avais atterrit sur la pauvre chatte mais pendant la chute tu t’étais cogné. Ta tête tourna puis tu t’effondras, sur la misérable chatte qui était peut être morte.

« Hmm… Où suis-je… ? … AHH !! Mais qui es-tu ? »

Tu venais à peine de te réveiller que tu étais déjà sur tes pattes. Tu regardas la chatte d’un air incrédule. Qui était-elle ? Tu te rappelais vaguement de ta chute, tu savais à peut près qui tu étais mais elle ? La minette n’était pas sûre d’elle-même.

«  Je ne sais même pas qui je suis… »

Tu faillis t’étouffer avec ta langue. Elle ne savait pas ?! Mais comment ? Ah si ! Tu savais. La première bride de souvenir que tu avais perdue commençait à revenir. Tu te rappelais à présent que si tu n’avais presque rien eu pendant la chute c’est parce que tu étais tombé sur elle. Elle avait donc subi les plus gros dégâts.
Elle semblait réfléchir alors toi, tu en profitas pour la regarder. Aller avoue qu’elle est pas mal cette minette hein ! Que tu découvre un peu ce que sais te côtoyer des femelles. Elle avait un joli poil roux sable et ces yeux étaient d’un vert émeraude magnifique. C’est sur que toi à côté, tu fais tâche avec ton allure décharné, ton poil blanc délavé et tes étranges yeux ambré rouge. Tout à coup elle releva la tête, l’air complètement affolé. Tu t’affolas, qu’allais t-elle faire ? Pleurer ? Bah quoi c’est possible !

« Je me souviens de mon âge ! Non d’une souris, je suis vieille !
-         - Ah oui ? Combien ? lui demandas-tu avec un petit sourire aux lèvres.
-          19 lunes ! cria t-elle. »


Et là tu tombas à la renverse. 19 lunes ?! Et elle se trouvait vieille ? Nan mais sur quelle barge tu es encore tombée toi ?! Tu ne pu t’empêcher d’éclater de rire, ton ventre se tordait tellement tu rigolais. La chatte te regarda sans comprendre. Puis, après quelque seconde de réflexion elle gonfla une joue et prit un air vexée.


« Moi j’en ai 14. » dit tu toujours aussi hilare.


Tu ne pu te relever qu’après avoir inspiré un bout coup.


« Mais... Alors tu n'as pas perdue la mémoire, comme moi ? »


Euh… Comment lui dire que c’était grâce à elle que tu n’avais pas perdu totalement la mémoire… Tu décidas de ne rien lui dire, enfin, pour le moment.


« Je me souviens juste de quelques bribes, c'est tout... »


Un mensonge qui n’en étais pas un puisqu’il te manquait quand même quelque souvenir. Tout à coup elle te sembla plus petite, plu vulnérable et tu compris pourquoi à l’instant même où tu repris ta respiration, non tu n’es pas suicidaire c’est juste que parfois tu oubli un peu de respirer. Elle avait peur. Elle trembla et ces yeux se perdirent dans une vague d’émotion. Tu voulu la calmer, lui dire que tout allais bien, tu ne savais pas pourquoi tu voulais faire ça d’ailleurs, mais à l’instant même où tu levas une patte, elle se reprit, se leva et tourna en rond en crachant et en murmurant des mots qui te semblais être des injures. Puis elle s’arrêta et te demanda :


« C’est chez toi ici ? »


Alors ça bonne question. Tu ne savais pas trop. Tu réfléchis quelques secondes, espérant retrouver quelque souvenir mais rien.


« Ben... J'ai le souvenir d'avoir traîner souvent dans le coin, mais je ne crois pas qu'il m'ait appartenu à un moment... Pourquoi ? Tu ne vis pas là toi ? 
-          Je n'en sais rien... Je pense que je vais rester jusqu'à ce que je me rappelle de quelques trucs... Pas toi ?
-          Je pense faire de même... Je voudrais bien savoir où est-ce que je me suis cogné parce que cette bosse me fait un mal de chien !  Tu veux bien qu'on ce tienne compagnie un moment ? »


A l’instant où tu avais prononcé le mot « bosse » tu te rappela que ta tête était en surchauffe. Tu te couchas et toucha la bosse du bout de la patte, elle n’était pas très grosse. Par contre celle de la chatte… Il n’aimerait pas être à sa place ! Pourtant elle ne semblait pas avoir si mal que ça.


« D'accord, ça marche.... »


Tu levas la tête et lui sourit de toute tes dents. Tu allais enfin savoir que vivre seul n’étais pas toujours une très bonne chose…


«  Je pense qu’avant de faire quoi que se soit, je devrais aller chercher quelque chose pour ta bosse. Elle n’est pas belle à voir. »


Sans attendre sa réponse tu te faufilas dehors. La pluie tombait déjà, tu eu alors une idée lumineuse. Tu te rappelais que le soigneur de ton ancienne troupe t’avais mis une boule de mousse imbibée d’eau glaciale sur ta bosse, lorsque tu t’étais pris un arbre en pleine face. Non loin de là il aperçut un petit ruisseau. Tu couru jusqu’à l’eau et trempa ta patte dedans. Elle était tellement froide que tu retiras ta patte aussi vite que tu l’avais rentré. Tu arrachas l’humus qui poussait sur une pierre plate à côte de toi et la plongea dans l’eau. Et voilà ! Tu pouvais à présent rentrer.
Tu entras dans la grange et se dirigea vers la masse rousse qui semblait dormir. Tu déposas doucement la mousse sur la tête de la chatte et t’assis dans un coin, broyant du noir. Pourquoi fallait-il que Fontaine des Nymphes ne soit jamais là au bon moment ?


Dernière édition par Power Ball le Ven 9 Aoû - 19:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◊ Chat Nouveau ◊
Messages : 27
Date d'inscription : 04/01/2013
Origines : Le Clan du Vent
Nombre de lunes : 19 lunes (la classe hein ?)

Mon chat est
Description Physique & Morale du chat.:
Compagnon/Compagne: //

MessageSujet: Re: Qu'advient-il de nous... Lorsque l'on pert la mémoire? "By Natsu & Blédina"   Ven 9 Aoû - 10:48

{Aucun problème... Désolée je ne suis pas toujours douée pour les longs messages Wink }
 
En remarquant le sourir béat que ce chat t’envoya en pleine figure, tu songeas un bref instant, mais alors un bref instant,
*Oh là là… Mais où t’es tu encore embourbée ma p’tite ?*
Mais tu sortis presque immédiattement cette phrase de ta tête lorsque ce chat te dit :
 
L’autre chat : «  Je pense qu’avant de faire quoi que se soit, je devrais aller chercher quelque chose pour ta bosse. Elle n’est pas belle à voir. »
 
Il n’est peut être pas si tordu que ça le petit ! Et finalement, il est plutôt gentil… Lorsqu’il fut sorti de la grange, tu regardas autour de toi, histoire de faire un rapide bilan de la situation. Une vieille grange désordonnée, voir presque à l’abandon s’offrait à toi… Oui tu sais ! Quel endroit miteux tu de dis, mais pour l’instant, c’est tout ce que tu as… Comme cette situation pouvais t’énerver ! Epis de Blé, ce n’est pas dutout ton genre de t’emporter comme ça ! Ah ! Ça y est ! Ton nom ! Tu sais comment tu t’appelles ! Mais, d’un seul coup, tel un oiseau s’éllevant pour son premier envol et se scratchant pour son dernier, ta bosse te relançait cette douleur insuportable… Ah ouai ! Bah d’accord ! Tellement insuportable qu’elle t’assoma et te mit KO en deux minutes ! C’est mignon ! On pourais jurer que tu dors… Tien ? Mais qu’elle étrange sensation… De froid… Le chat était donc revenu avec une mousse pleine d’eau fraiche ? Et puis zut ! t’es sensée être dans les choux là ! Aller Hop !! Au dodo… !

Après quelques heures, tu te réveillas en sursaut !

« Où suis-je !!?? Aaaah oui… ça… »

Puis tu remarquas enfin que le chat qui t’avait si gentiemment "soigné" tout à l’heure "dodotait" lui aussi… Ouf ! tu espères (un peu tard) ne pas avoir fait trop de bruit qui aurait pu le réveiller… Tu t’approches, et tu l’observe… Ce côté "Non entretenue" de sa fourure lui allait comme un gans… Et soudain, une lourde bribe ressurgit dans ton esprit !

 
Flash Back

Toi, tu te rappelle de ton sens foireux de l’orientation… Parce qu’il y a quelques heures à peine, tu avais perdue ton groupe en pourchassant un rat des champ… Tu étais tellement dans ta chasse que ton rat avait fini par te mener dans une grange de ferme, et c’était caché dans un énorme tat de foin. Mais alors que tu le poursuivais dans sa cachette trop "foin" à ton goût, un poid énorme t’assaillit avec force… Tu grognas méchament et tombat sur la tête, encaissant ta douleur et amortissant un maximum celle de ton assaillant...

 
Retour à la réalité

 
Tu es en pétard contre lui et lui donne un petit coup de patte pour le réveiller… Ce qui est plutôt convainquant puisque le chat est sur ses quatres papattes et tremble vue le visage que tu affiches…
 
« Pourquoi est-ce que tu m’as attaquer dans la meule de foin ? »
 
Tu t’avances dangeureusement vers lui en attendant une réponse…
 
« Alors ? Quel est ton nom ? Je sais que tu t’en rappelles espèce de menteur !! »
 
L’autre chat : « Attend ! Je… »
 
Tu ne lui laisse pas le temps de répondre que tu lui crache à la figure…
 
« C’est à cause de toi que j’ai perdue la mémoire !!  Je me souviens d’un groupe qui m’accompagnait ! Je faisait partie d’un groupe ! Il doivent sûrement tous être à ma recherche, en ce rongeant les os d’inquiétude !  À QUOI PENSAIS-TU EN M’ASSAILLANT AINSI !!!!  Je ne faisait que pourchasser un vulguaire rat ! Qui m’a échappé en plus de ça...! Répond ! »
 
Tu feule de rage, iritée par la colère, tourne en rond, hérisse t'es poils et vas te tapir dans un coin sombre en attendant une explication claire… Mais as-tu raison de le sermoner ainsi, alors quand fait, tu t'en veux de ne pas avoir été à la hauteur, de ne pas avoir fait plus attention à toi et à tes arrières ? Va-t-il mal le prendre alors quand fait, c'est à toi que tu fais le plus de reproche...?
 
Soudain, tu te morfonds dans ton coin... Y aurait-il une quelconque possibilité que toute ta mémoire resurgisse un jour ? Mais pourquoi autant de doute dans tes yeux ? Attend... Tu es triste ? Aurais-tu peur de te souvenir ? Mais... Pourquoi... ?


Dernière édition par Epis de Blé le Lun 12 Aoû - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◊ Chat Connu ◊
Messages : 175
Date d'inscription : 24/11/2012
Origines : Ici et là...
Nombre de lunes : Crazy...♥

Mon chat est
Description Physique & Morale du chat.:
Compagnon/Compagne: Célibataire

MessageSujet: Re: Qu'advient-il de nous... Lorsque l'on pert la mémoire? "By Natsu & Blédina"   Ven 9 Aoû - 20:12

Toujours en te morfondant dans ton coin, tu trouva refuge dans les bras de Morphée. Mais lorsque que la femelle se réveilla en gueulant tu ne pu t’empêcher de vouloir la tuer. Oui, toujours tes pulsions violentent. Après tout tu étais la réincarnation d’un tueur en série… C’était normal.

« Où suis-je !!?? Aaaah oui… ça… »

Oui ça… Certes  tu avais encore envie de dormir mais… Mais attend, tu étais un solitaire ! Tu faisais tous ce qui te chantait ! Mais la femelle n’arrêtait pas de bouger, t’empêchant de retrouver le sommeil. Elle se calma peu de temps après mais lorsqu’elle te donna une grande tarte sur la tête, ta colère remonta en toi. Tu ouvris les yeux et te leva, lui faisant face. Une lueur de détermination brulait dans ses yeux. Elle était énervée elle aussi.

« Pourquoi est-ce que tu m’as attaqué dans la meule de foin ? »

Elle feula et s’approcha de moi, roulant des épaules. Elle ne savait pas que ce qu’elle faisait m’énervais encore plus.

« Alors ? Quel est ton nom ? Je sais que tu t’en rappelles espèce de menteur !! 
-          Attend ! Je… »

Tu essayais de la calmer car tu savais que si elle rajoutait quelque chose, il allait arriver et là, plus rien n’allais être pareil. Mais ce qui devait arriver, arriva.

« C’est à cause de toi que j’ai perdue la mémoire !! Je me souviens d’un groupe qui m’accompagnait ! Je faisais partie d’un groupe ! Ils doivent sûrement tous être à ma recherche, en ce rongeant les os d’inquiétude ! A QUOI PENSAIS-TU EN M’ASSAILLANT AINSI !!!! Je ne faisais que pourchasser un vulgaire rat ! Qui m’a échappé en plus de ça… ! Répond ! »

Ta queue vibra. Tu avais froid dans le dos et il apparut à côté de toi.

«  Alors, alors on est en difficulté mon petit Power ? Tu sais ce que j’aurais fait moi, avec une minette comme ça…
-          LA FERME ! cria-tu, le rouge montant aux oreilles. »

Tu n’arrivais pas à te contrôler tu voulais sauter sur la guerrière mais au fond tu ne voulais pas. Fontaine des Nymphes te contrôlais comme une marionnette, tu ne pouvais rien faire. Mais cette chatte était une chatte de clan, d’après ce que tu avais compris. Son odeur était celle du Clan du Vent.

«  Fontaine des Nymphes je t’en supplie retourne avec ta conquête du jour, laisse moi.
-          Tu vas me dire que tu gère la situation ? Des fois je me demande pourquoi j’ai choisis ton corps pour revenir… Un autre chat aurait surement été plus compétent.
-          Je gère la situation, j’allais lui répondre avant que n’intervienne ! » crachas-tu.

La chatte nous regardais sans comprendre, après tous, elle ne voyait pas Fontaine mais elle attendait sa voix.  Je me retournais et grogna sur Nymphes. Il sourit sadiquement et disparu. Bon, retournons vers notre petite chatte. Elle s’était réfugiée dans son coin, elle semblait tellement triste et déboussolée... Tu m’approchas d’elle et t’assis à ses côté.

« Je me nomme Power Ball et je suis un solitaire. Je… Je ne savais pas que tu étais derrière la meule de foin, je pensais que c’était une souris… Je n’ai pas mangé depuis trois jours alors tu pense bien que je saute sur tout ce qui bouge ! Je suis terriblement désolé… Et je… Je sais d’où tu viens. »

Tu baissas la tête lorsque tu sentis son regard brûlant se déposer sur toi. C’est à ce moment là que tu compris que tu ne voulais pas qu’elle parte. Sans elle, tu retourneras dans ta pauvre vie de solitaire…


[désolé pour les fautes, j'ai pas bien le temps de corriger, je le ferais dès que je pourrais Wink
Et pour se poste y a pas trop de truc marrant mais je voulais montrer la tristesse de Power dans sa vie de tout les jours.
Et pour Fontaine, tu l'entend mais tu le vois pas Wink
C'est pas grave pour les réponses, c'est moi qui rajoute plein de truc XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

◊ Chat Nouveau ◊
Messages : 27
Date d'inscription : 04/01/2013
Origines : Le Clan du Vent
Nombre de lunes : 19 lunes (la classe hein ?)

Mon chat est
Description Physique & Morale du chat.:
Compagnon/Compagne: //

MessageSujet: Re: Qu'advient-il de nous... Lorsque l'on pert la mémoire? "By Natsu & Blédina"   Lun 12 Aoû - 11:16

Après avoir estimé d’avoir plutôt bien sermonné le jeune chat, tu te retournes avec grâce et colère mélangées lorsque tu entendis comme un chuchotement…
 
«  Alors, alors on est en difficulté mon petit Power ? Tu sais ce que j’aurais fait moi, avec une minette comme ça… »
 
Tu ne compris pas tout,  tout-de-suite, mais il te semblait bien avoir entendue quelque chose qui te glaça le sang… Tu t’arrêtas nette. Serais-tu en danger… ?

L’autre chat : «LA FERME ! »

Ton sang ne fit qu’un tour… Tu crus tout d’abord que ce juron  t’était adressé et que ce vulgaire chat de gouttière se fichait visiblement de toi, mais lorsque tu entendis une troisième voix aux côtés de ton interlocuteur, tu compris un peu tard que ce dernier avait à faire à quelqu’un d’autre.

Lorsque tu te retournas pour comprendre, le chat c’était rapproché de toi prêt à bondir, le poil hérissé comme jamais. Il n’allait tout de même pas te sauter dessus ? Il était là, comme possédé par un fantôme qu’il ne contrôlait plus… Tu paniquas tout d’abord… Avait-il l’intension de te tuer ? Que faire ? Soudain, des techniques de combats te revinrent en mémoire… Tu te mis en position d’affut. Si il saute, tu basculeras sur le côté, effectueras une roulade rapide pour te retrouver derrière ton assaillant et lui asséneras un coup mortel à la nuque. Il sera mort. Aucuns doutes  la dessus. Tu as l’air bien plus bâtie que lui, qui est tout frêle. Tu es très rapide à la chasse et tu as le léger sentiment d’avoir été sûr-entraîner pour affliger des coups mortels à tes victimes. Une lueur de détermination se consumait dans le plus profond de l’émeraude de tes yeux...

Tu lui lançais un regard qui semblait lui faire comprendre : *Si tu attaques…     J E    T E    T U E !*

Tu avais beau passez au scanner  tous les recoins de la grange sans quitter des yeux le matou flegmatique d’habitude, tu ne voyais que deux âmes dans ce pauvre endroit salit par le temps. Où était donc le troisième ?

L’autre chat : « Fontaine des Nymphes je t’en supplie retourne avec ta conquête du jour, laisse moi. »

???:  « Tu vas me dire que tu gère la situation ? Des fois je me demande pourquoi j’ai choisis ton corps pour revenir… Un autre chat aurait surement été plus compétent. »

L’autre chat : « Je gérais la situation ! J’allais lui répondre avant que tu n’interviennes ! » Crachat-il.

Allons bon ! Il semblerait qu’une entité ait fait son apparition, pour converser avec ton amie le chat, te laissant or sujet. Tu finis par te dire que ça ne servait à rien de rester en mode combat et tu te retournas pour t’allonger là où tu étais tout à l’heure, dans l’ombre de toi-même. Tu ne savais plus quoi penser… Tu voulais simplement savoir si tes proches allaient bien et si tu pourrais un jour rentrer chez toi. Puis tu sentis un frottement à côté de toi. Le chat avait finalement mis fin au dialogue entre lui et l’entité. Tu crus bon de l’ignorer tout d’abord, puisque tu es sujette à la colère mais voilà qu’il lança une conversation… :

L’autre chat : « Je me nomme Power Ball et je suis un solitaire. Je… Je ne savais pas que tu étais derrière la meule de foin, je pensais que c’était une souris… Je n’ai pas mangé depuis trois jours alors tu pense bien que je saute sur tout ce qui bouge ! Je suis terriblement désolé… Et je… Je sais d’où tu  viens. »

Intéressant le petit ! Tu lui adressas un peu plus d’attention mais toujours les yeux brûlant d’agacement. Mais il parut soudainement désolé et accablé. Ne sachant que faire pour lui remonter un peu le moral, tu pris une approche vraiment amicale et lui donna un petit coup dans avec ton épaule et dis :

« Aller ! Reprend toi… Je ne suis plus fâchée. Et puis tu sais, si je ne retrouve pas la mémoire, je pense que je resterais ici (avec toi). C’est vrai quoi ! Elle est pas mal cette grange… Bon, un peu vieille et moisie mais… ça doit tenir bien chaud l’hiver ! »

Tu ne savais plus quoi dire mais il semblerait que tu n’en avais pas besoins puisque le jeune chat éclata de rire. C’était sûrement ton approche amicale pourrie… Mais au moins, tu lui avais redonné le sourire. Mission accomplie… !

« Et donc, tu sais d’où je viens ? » coupas-tu pour arrêter son rire visiblement gênant.

Le chat ne semblait pas vouloir répondre alors tu te levas, sortis de la grange et courus dans le pré. Un petit battement de cœur rapide parvint jusqu’à tes oreilles… Doucement, et dans le sens du vent, tu t’approches… Une belle souris bien juteuse se tenait devant toi… Ton rythme cardiaque s'accéléra, tes yeux n’avaient plus que la souris comme objectif… Le temps s’arrêta tout autour de toi. Puis tu bondis ! La souris, maintenant au creux de tes pattes. Bon sang ! Qu’est-ce que ça faisait du bien ! Ton instinct avait ressurgit au fond de toi.


Tu lanças la souris en l’air et la laissa s’écraser sur le sol, histoire de l’assommer, voire de la tuer. Tu effectuas cela trois fois puis, la souris, morte, était maintenant prête à être  manger. Tu la pris par la queue et redescendis à la ferme.

Une fois revenue dans la grange, le chat t’observait interloqué. Tu déposa la souris devant lui et t’expliquas :

 
« Tu m’as dit que tu n’avais rien manger depuis trois jours non ? C’est pour toi. »
 
Le chat semblait plutôt heureux. Et toi aussi.

« Je m’appelle Epis de Blé. »

 
Tu t’allongeas non loin de lui et restas ainsi silencieuse. Bravo Epis de Blé. C’est un pas en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Qu'advient-il de nous... Lorsque l'on pert la mémoire? "By Natsu & Blédina"   Aujourd'hui à 21:29

Revenir en haut Aller en bas
 

Qu'advient-il de nous... Lorsque l'on pert la mémoire? "By Natsu & Blédina"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lorsque la panique nous consumme pour la première fois...
» Quand la mort nous appelle doit-on la suivre ? [Pv : Chouchou]
» « Lorsque ton passé t’appelle, ne réponds pas, il n’a rien de nouveau à te dire »
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des Clans le Retour des Grands Heros :: Territoires libres :: La Ferme-